Ce working paper offre une analyse critique des propositions de la Commission européenne visant à moderniser et simplifier ses règles en matière de marchés publics. L'auteur, Éric Van den Abeele, analyse la trame politique et les raisons qui ont mené à la révision des directives sur les marchés publics. La réforme vise à rendre les règles plus flexibles et plus simples, à faciliter l'accès des PME aux marchés publics et à encourager une meilleure utilisation qualitative des marchés publics par l'introduction de critères sociaux et environnementaux.

Par rapport à tous ces objectifs, la proposition de la Commission est médiocre et décevante, estime l'auteur qui recourt à de multiples arguments pour étayer ses critiques. Son analyse montre que les réformes proposées n'améliorent pas la compétitivité de l'UE, ni ne promeuvent le développement durable.

Table of contents

Full text

Texte intégral