La Fédération européenne des syndicats du service public fêtera son 40e anniversaire en 2018. Elle est mieux connue sous le nom de "EPSU" (European Public Services Union), un changement de nom intervenu en novembre 2015 qui représente à la fois la déclaration de mission de l'organisation et son ambition pour l'avenir.

Ce livre retrace le développement de l'EPSU, en commençant par ses débuts en tant que Comité européen des services publics (CESP). Le CESP a été mis en place en tant que comité de liaison de la Confédération européenne des syndicats (CES) regroupant deux organisations. Il est rapidement devenu évident que ce "mariage de complaisance" entre les organisations était incompatible, et il a pris fin en 1994 à la suite d'une décision du Présidium du CESP qui a été officialisée lors de la cinquième assemblée générale à Vienne en 1996. A partir de là, l'organisation est devenue la Fédération européenne des syndicats du service public.

Le livre se penche également sur l'évolution du dialogue social sectoriel dans le secteur des services publics et décrit les nombreux problèmes qui ont dû être surmontés.

L'EPSU a constamment été confrontée aux différentes vagues de libéralisation du service public, allant des marchés publics et de la directive sur les services au marché européen de l'énergie et, récemment, à la négociation de divers accords commerciaux internationaux. Tous ces points soulèvent des questions sur les relations de pouvoir qui déterminent l'élaboration des politiques des institutions de l'Union européenne.

Table of contents

Full text